FRANÇAIS ENGLISH
FRANÇAIS ENGLISH

Le retail park « Pop à Guéret » ouvrira ses portes en mars 2017

Eric Rapinat co-commercialisateur de POP'S à Guéret

Enfin ! Ce jeudi matin, Eric Rapinat, co-commercialisateur du projet Redeim de Guéret a annoncé quelles seraient les enseignes présentes dans le nouvel espace commercial pour lequel les travaux d’aménagement de la plate-forme devraient être terminés d’ici une quinzaine de jours.

« Je suis un agent immobilier heureux ». Huit ans après les prémices du projet de Retail park porté par la société Redeim, Eric Rapinat voit le projet aboutir. Tandis que les travaux vont bon train, il a délivré ce jeudi matin le nom de dix des quinze enseignes qui seront présentes à Pop’ à Guéret, puisque c’est son nom.

Provenç’Halles, Gemo, Sport 2000, Chaussea, Mim… 
L’espace commercial, dont l’ouverture est programmée en mars 2017, « après la période de soldes », sera divisé en deux cellules. Une première réunira les magasins de grande surface, entre 500 et 1.500 m² et une seconde pour les plus petites boutiques. « Mais sur ces enseignes, aucune n’aurait pu s’installer en centre-ville », rappelle Eric Rapinat.
Parmi les grandes enseignes, Sport 2000 va se déplacer de quelques centaines de mètres pour intégrer le retail park. Seront également présents Gemo, qui va ouvrir un second magasin à Guéret, Chaussea (chaussures), Orchestra (puericulture), Action (discounter très présent dans le nord de la France) ou encore Provenç’Halles (fruits et légumes).
Sur les plus petites surfaces, on peut citer l’arrivée de Marie Blachère (boulangerie), Bleu Libellule (grossiste en coiffure et esthétique), Mim (vêtement, chaussures et accessoires féminins) ou encore Vinum (vins et spiritueux).
Sur les quinze cellules commercialisables, trois autres ont trouvé preneur sans que leur nom soit connu aujourd’hui, les deux dernières restant encore à pourvoir.
Darty n’y sera pas mais…
« Ce qui est intéressant, c’est que ces enseignes vont installer à Guéret les derniers concepts de leur magasin », explique Eric Rapinat. Sur la nature des enseignes présentes, l’agent immobilier guérétois rappelle qu’elles sont « adaptées à l’économie de Guéret. On a un ici un bassin de 40.000 habitants et les commerçants qui viennent ici sont avant tout là pour gagner de l’argent ».
Prévu il y a encore quelques semaine dans ce projet dont le montant est estimé à plus de 13 millions d’euros, l’enseigne Darty ne sera finalement pas de la partie. Mais il se murmure que l’enseigne d’électroménager pourrait tout de même arriver sur Guéret dans les prochains mois.